Accueil » Gaming : Les rageux et les joueurs toxiques, parlons-en !

Gaming : Les rageux et les joueurs toxiques, parlons-en !

0

Gaming : Les rageux et les joueurs toxiques, parlons-en !

Jouer aux jeux vidéo en ligne nous impose parfois de jouer avec des inconnus ! Et si avec certains d’entre eux vous allez passer un bon moment, d’autres vont carrément gâcher vos parties grâce à leurs répliques cinglantes…

Attends je t’explique

Faire une partie avec des «randoms» comme on dit dans le milieu : c’est jouer avec des joueurs pouvant venir du monde entier, qui peuvent interagir avec nous vocalement (casque / micro) ou textuellement (tchat du jeu). Le comportement de ces personnes joue un rôle très important sur notre expérience du jeu ! Il y a des profils avec qui l’on va adorer jouer : sympathique, blagueur, tolérant, calme, pédagogue etc.

Et d’autres qui, à l’inverse vont carrément détruire nos parties grâce à leur manque de respect : insultes, remarques méprisantes, colère injustifiée, harcèlement… On en a tous déjà rencontré un durant nos games qui dépasse les limites jusqu’à nous faire penser «mais c’est qu’un jeu pourquoi va-t-il aussi loin dans ses paroles ?» On reste parfois un peu déconcerté devant autant de méchanceté et on ne sais pas toujours comment réagir face ses situations…

Exemple de cas

Moi-même j’aime blaguer quand je joue, mais je sais distinguer la différence entre «taquinerie» bon enfant et «insulte» visant à humilier avec méchanceté une personne.  Il m’est déjà arrivé de me faire insulter juste parce que j’avais choisi un personnage qu’un autre joueur voulait prendre pendant une partie sur «Apex Legends». Il y a d’ailleurs trois manières de réagir : lui répondre aussi violemment, ne rien faire ou lui faire payer son affront subtilement pendant la partie (j’ai opté pour cette option).

Je me rappelle aussi d’une partie sur «League of Legends», un jeu qui se joue en équipe de 5 vs 5, ou un membre de notre équipe mourrait sans arrêt car il passait son temps à foncer dans le tas plutôt que de jouer stratégique. À chaque mort il nous insultait, jusqu’au moment où il s’est déconnecté après nous avoir lâché un beau «fucking noob» : à part rire on ne pouvait rien faire d’autre là.

Pourquoi ?

Le joueur nocif n’a pas d’âge défini :  tu peux tomber sur un adolescent ou un quarantenaire prêt à te lâcher sa haine derrière son écran. Rabaisser les gens dans les jeux vidéo leur permettrait-il de combler un manque de confiance en eux ? Se défouler sur les autres leur apporterait satisfaction car ils sont frustrés dans leur vraie vie ?

 Leurs comportements reflètent-t-il réellement leur véritable personnalité ? Les réponses peuvent être tellement diverses, mais malheureusement ce fléau continuera toujours à gangréner la communauté de certains jeux vidéo. Et c’est vraiment dommage, car je connais des gens qui m’ont déjà dit «je ne veux plus jouer à ce jeu, la communauté est trop toxique»

Phénomène de société

Ce que je vous décris dans cet article n’est malheureusement pas lié uniquement aux jeux vidéo mais existe dans énormément de domaines ! Il n’y a qu’à voir juste lire quelques commentaires sous n’importe quel post d’un réseau social pour s’en rendre compte. Ce qui m’amène à certaines interrogations : y a-t-il réellement 2 catégories de joueurs : les toxiques et les agréables?

 Avons-nous déjà été nous-mêmes toxique sans nous en rendre compte, avec des joueurs qui ont des personnalités qui ne s’accordaient pas avec la nôtre ?

Moralité : même si c’est du virtuel essayez d’être courtois, à la base les jeux vidéo c’est un divertissement on n’est pas là pour se prendre la tête.

Une Rubrique signée : Stayfan_RGC
Cette article a été publié dans la presse écrite locale dans le magazine du VISU du Journal de l’Ile de La Réunion.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Accepter de recevoir des notifications de RGC ? OK Non merci