Accueil » Le Body Shaming, un fléau qui touche aussi les jeux vidéo

Le Body Shaming, un fléau qui touche aussi les jeux vidéo

0

Le Body Shaming, un fléau qui touche aussi les jeux vidéo

Dans la vraie vie ce phénomène consiste à subir des moqueries sur son apparence physique. Cette pratique a pris de l’ampleur à cause des réseaux sociaux, ou des commentaires dévalorisants sont postés chaque jour. Ce mal touche également les personnages dans les jeux vidéo.

Aloy - Joufflue et pas féminine

Héroïne de «Horizon Zero Dawn», cette jeune femme est une chasseuse issue d’une tribu. En 2021, est dévoilé un trailer de la suite du jeu : «Horizon Forbidden West» ! Prévu sur console next-gen, le jeu a droit à une refonte visuelle des personnages. Au niveau du visage nous distinguons mieux les fossettes, taches de rousseur, texture de la peau et des cheveux plus réalistes que jamais !

Un travail époustouflant qui n’a pas été le centre d’intérêt de certains joueurs. Pour eux, c’est le drame : le visage d’Aloy s’est arrondi, elle est devenue joufflue et ils la jugent pas assez féminine ! Une polémique naît sur les réseaux sociaux : “presque aucune courbe ou caractéristique féminine, contrairement à une femme ordinaire”, “elle a du boire beaucoup de bière”, “elle est vraiment devenue plus grosse”, “c’est le poids qu’elle a eu à cause de la quarantaine”. Heureusement, de nombreux fans ont ripostés en commentaires face à ses critiques insensées.

MAJ : Aloy qui en 2022 continue de faire polémique avec la modélisation de son corp malgré elle : un joueur aurait trouvé comment voir les “tétons” de l’héroïne grâce au mode “photo” du jeu… Une simple news sur sa poitrine a suffit a enflammé la toile et a provoqué de nombreux débats sur les réseaux.

(Vous ne verrez rien sur l’image ci-dessus bande de petits coquins nous avons flouté ses seins)

Abby - Trop musclé, trop viril

La particularité d’Abby dans “The Last of us part 2” c’est son physique hors norme. On est loin de la femme fine avec une poitrine généreuse. Oui, Abby est très musclée avec un visage carré : « le tantine néna carcasse » comme on dirait par chez nous. Femme au grand coeur et très protectrice envers ses proches, elle est redoutable au combat.

Sa carrure n’a pas plu à quelques fans, qui ont déversé leur colère via les réseaux sociaux. Après avoir fini le jeu, j’ai compris pourquoi son créateur lui a donné ce physique si atypique. Jouant un rôle clé dans l’histoire et par le biais de ses actions, elle nous fait ressentir un sentiment de haine, on la déteste vraiment à un moment du jeu. Lui donner un physique très viril était donc une idée très cohérente. Malgré tout, le studio et l’actrice qui fait le doublage ont reçu des critiques très déplacées. En réponse ce communiqué «Nous acceptons critiques et discussions, mais nous condamnons toute forme de harcèlement et menace envers nos équipes et nos acteurs»

Tifa - Réduction mammaire

L’emblématique combattante de Final Fantasy 7 (PS1), nous revient dans le remake (PS4) avec une allure plus sportive qu’avant. La taille de sa poitrine qui était assez généreuse dans l’ancien opus a été réduite. Il n’en a pas fallu plus pour énerver les fans boy de l’héroïne qui s’insurgent et demande à «regonfler ses seins» dans le nouvel épisode.

Harcelé par des questions indécentes, Square Enix se justifie par le biais de Tetsuya Nomura : «Nous voulions que Tifa ait une silhouette athlétique. Nous devions rétrécir sa poitrine pour qu’elle ne réagisse pas de manière étrange lors des phases d’action intenses.»
Bref, jeu vidéo ou réalité même combat, arrêtons de critiquer le physique des autres et concentrons-nous plutôt sur leurs qualités.

Une Rubrique signée : Stayfan_RGC
Cette article a été publié dans la presse écrite locale dans le magazine du JIR TV du Journal de l’Ile de La Réunion.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Accepter de recevoir des notifications de RGC ? OK Non merci